Skip to main content
Espagne 1999
Dégustations

Espagne 1999

Nous dégusterons les vins de trois domaines bien distincts ; un en Castilla y Leon et deux en Rioja. Ces propriétés ont un point commun, l’ambition de produire des vins de grande qualité, et de hisser très haut, la gloire des vins espagnols. Abadia Retuerta est une renaissance ; son objectif n’en est pas moins que d’égaler, sinon de détrôner la mythique Vega Sicilia. Ljalba est un superbe domaine, qui allie traditions et modernité. Abel Mendoza est un viticulteur d’une quarantaine d’années, fou de vins. Un passionné comme les aiment les amateurs de vins.
Vin N°

Vino Joven Rioja Alta 1997

Abel Mendoza
Vin N°

Rivola Duero 1996

Abadia Retuarta
Vin N°

Le Cèdre "cuvée prestige" 1996 (piège)

Cahors
Vin N°

Murice Crianza Rioja 1996

Ljalba
Vin N°

Sardon de Duero Crianza 1996

Abadia Retuerta
Vin N°

Jarrarte Crianza 1995

Abel Mendoza
Vin N°

Rioja Alta Reserva 1995

Ljalba
Vin N°

Sardon de Duero "Palomar" 1996

Abadia Retuerta
Vin N°

Sardon de Duero "El Campanario" 1996

Abadia Retuerta

Les vins ont tous été dégustés à l’aveugle et dans les meilleures conditions possibles, un membre de club (qui animera la dégustation) reçoit des informations quant à la préparation des vins, température de service, carafage, ouverture…

LES VINS d’ESPAGNE

(Extraits de  « Connaître et choisir LE VIN – Hachette » )

L’Espagne est parsemée de vignes du nord au sud. Elle donne naissance à des vins d’une qualité sans cesse croissante, empreints des influences climatiques, géographiques mais aussi culturelles auxquelles elle est soumise.

C’est le plus vaste vignoble du monde : 1,2 million d’hectares. Toutefois, en raison du climat généralement sec et de l’absence d’irrigation ( les rendements étant parmi les plus faibles du monde ), ce pays n’est que le troisième producteur de vin du monde ( 30 millions d’hectolitres en moyenne ).

Une diversité bienvenue

La dispersion des vignobles sur ce vaste territoire viticole conduit à la production de vins très différents les uns des autres. Tantôt la proximité de l’Atlantique introduit les nuances acides et fruitées des pays océaniques ( Galice, Pays basque ) ; tantôt la Méditerranée impose sa marque ( Penedés, Valence ).

A cela, il faut ajouter l’altitude qui corrige l’effet continental ( Navarre-Aragon ).

Sols arides sous le soleil de plomb, mais aussi oasis fertiles dans les fraîches vallées d’altitude, l’Espagne nous offre une diversité de vins qu’ accentue encore la pallette de cépages locaux : tempranillo, pédro ximénez, alicante, alvarinho, viura, etc.

Aujourd’hui, cependant, sous la pression des marchés extérieurs et de la mode introduite par les pays nouvellement exportateurs, on voit peu à peu apparaître les cabernets, merlot, chardonnay et autres cépages dits internationaux.

L’organisation de la production

Les vins espagnols sont divisés en deux grandes catégories : les vins de qualité produits dans des régions déterminés et les vins de table.

  • Les vins de qualité produits dans des régions déterminés ( VQPRD ) ou Vinos de Calidad producidos en una Region Demarcada, VCPRD. Cette catégorie équivaut en France à celle des AOC et des AOVDQS. Elle se situe au sommet de la hiérarchie des vins en raison même des exigences strictes de production. La référence à un terroir ( nom géographique ) implique des règles qualitatives, alors que les vins de table correspondent à la qualité minimale exigible pour avoir droit au nom de vin.

– Denominicacion de Origen ( DO )

Ces vins sont l’équivalent de l’AOC français. Il existe quarante DO qui répondent chacune à des règles de production précises et à un contrôle avant la mise sur le marché : aire de production, cépages, titre alcoométrique, rendement, conditions de vieillissement, etc. En plus de l’appellation d’origine, on peut ajouter des qualifications qui indiquent la durée de vieillissement dont les conditions sont fixées pour chaque appellation.

*Vino joven :  C’est un vin jeune, qui n’est pas élevé en barriques ; le plus souvent élaboré en macération carbonique, afin de mettre en exergue le fruit.

*Crianza : Elevé 1 an en fût et vieilli 1 an en cave.

* Reserva : les vins blancs ou rosés seront conservés sous bois de chêne et en bouteille pendant vingt-quatre mois au moins, dont six mois en fût ; les vins rouges seront conservés trente-six mois dont douze mois en fût de chêne.

* Gran reserva : les vins blancs et rosés, seront conservés quarante-huit mois, dont six mois en fût de chêne, et les vins rouges pendant cinq ans, dont vingt-quatre mois en fût de chêne.

– Denominacion de origen calificada ( DOC )

Cette catégorie a été crée en 1991. Elle ne comporte que les vins qui bénéficient à la fois d’une longue tradition et s’imposent des disciplines et des contrôles plus rigoureux. Aujourd’hui, seule le rioja possède le statut DOC.

  • Les vins de table

– Vino de la Tierra ( Vdlt )

Cette catégorie, qui correspond au « vin de pays » de la France rassemble des vins dont les règles de production sont strictes mais ne sont pas liées aux usages ; elles sont moins contraignantes que celles des DO ou DOC, mais les vins proviennent, cependant, de zones viticoles délimitées. Au moins 60% du vin doit être issu de la région mentionnée.

– Vino Comarcal ( VC )

Le seul critère est la provenance que l’on indique sur l’étiquette. Il existe vingt-huit aires viticoles bénéficiant de ce statut.

– Vino de Mesa ( VdM )

C’est le vin de  coupage. Il peut être  purement espagnol ou issu du coupage entre des vins de divers pays européens. L’étiquette ne peut comporter ni un millésime ni un nom de cépage, conformément à la réglementation européenne.

LA RIOJA

Appellation d’origine la plus connue d’Espagne, la Rioja est aussi la seule à bénéficier du statut de DOCa, niveau le plus élevé de la hiérarchie des vins de qualité.

L’histoire de la Rioja, comme celle de toutes les régions viticoles de l’Espagne, remonte à la plus haute Antiquité, mais ce sont les Romains qui développèrent la viticulture à grande échelle. Les moines ne firent que prendre la suite, notamment après la Reconquista, et les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle furent bordés de relais ou le vin coulait à flots.

Cependant, l’essor économique moderne de la Rioja viticole est lié à la région bordelaise qui, soumise au milieu du XIX ème siècle aux ravages successifs de l’oïdium et du mildiou, puis du phylloxéra, est venue chercher dans cette région d’Espagne un substitut à ses vins dont la production s ‘était effondrée. Cette coopération franco-espagnole a donné les résultats les plus heureux pour cette région.

Sur la rivière Oja

La rioja tire son nom du rio Oja, affluent de l’Ebre. La région de production se situe sur les coteaux de la vallée du célèbre fleuve et de ses affluents, c’est à dire dans le nord de l’Espagne, séparée de la France par le Navarre et le Pays basque.

Le climat se partage entre les influences atlantiques et méditerranéennes : les vins produits à l’ouest sont plus légers, vifs et fruités, tandis que ceux de l’est ont plus de corps et sont plus riches en alcool.

La Rioja alavesa et la Rioja alta

Les vignobles de la Rioja alavesa commencent sur les contreforts des monts Cantabriques, à 800 m d’altitude, dans la province basque d’Alava, et s’étendent jusqu’au coteaux escarpés qui bordent la rive nord de l’Ebre à 400 m d’altitude environ. De l’autre côté du fleuve, on découvre la Rioja alta qui longe la rive sud de l’Ebre avec, cependant, une petite enclave sur l’autre rive.

Le climat de ces deux sous-régions est à peu près le même. L’altitude assez élevé contribue à ce que les hivers soient plutôt froids avec des gelées hivernales qu’accentuent les vents froids de l’Atlantique. Toutefois, vers l’est, le climat devient plus chaud et sec.

Les vins rouges produits sur les sols calcaires de la Rioja alavesa sont délicatement parfumés. Sur la Rioja alta, ces sols alternent avec des zones d’argiles ferrugineuses et de limon qui tendent à produire des vins fermes et plus nerveux. Ces deux sous-régions sont abondamment plantées en tempranillo, le plus célèbre cépage du rioja rouge qui se plaît dans ce climat relativement frais. La rioja alta comprend également une petite quantité de grenache rouge ( alicante ).

La Rioja baja

La Rioja  baja occupe un peu plus d’un tiers de la surface totale de la Rioja et s ‘étend à l’est des deux autre sous-régions. L’encépagement est composé de 44 % de grenache noir, 38% de tempranillo et 7% d’autres variétés rouges, le reste étant planté en variétés blanches tel le viura. Le sol de la Rioja baja comprend des argiles ferrugineuses mais la plus grande partie est composé d’argiles d’origine alluviale. Le climat est déjà marqué par l’influence méditerranéenne qui  pénètre dans la vallée de l’Ebre. Ainsi la température moyenne est-elle plus élevée que celle des deux autres régions de la Rioja et  les pluies plus rares. Pour toutes ces raisons, le grenache donne des vins corsés et gras, avec une teneur en alcool qui peut atteindre les 15% vol.

LA CASTILLE – LEON

La Castille – Leon est la plus vaste région autonome d’Espagne. Sur cette terre sèche, apparaissent pourtant des oasis de vignes à la faveur d’un méandre du fleuve « Douro ».C’est sur ces bords que sont produits les vins les plus prestigieux de l’Espagne : Vega Sicilia et Pesquera.

Le climat de cette région est continental et donc propice à la vigne et à la production de grands vins. Ici, à une altitude de 500 et 1000 m, sont produits cinq DO ( Denominacion de Origen ) et sept Vinos de la Tierra ( vin de pays ).

Les appellations d’origine

¤ La DO Bierzo a été reconnue en 1989. Elle est délimitée par les monts du Leon, les monts Cantabriques et la sierra de los Ancaras. Le climat y est plus tempéré que dans le reste de la Castille- Leon. Le Bierzo bénéficie d’un sol alluvial avec des roches siliceuses alternant avec l’argile et le sol rouge-brun ferrugineux. En appellation d’origine, les vins rouges sont issus du mencia avec une partie de grenache, tandis que les blancs sont vinifiés à partir du dona blanca et du godello. Les vins blancs titrent un peu plus de 11 % vol. Leur nez est floral et fruité. Les vins rosés sont un peu plus alcooliques et un peu plus acides, mais ils expriment bien les arômes des cépages mencia, grenache et palomino. Les vins rouges ( 12 % vol. ) proviennent à 70% du mencia et du grenache. Ces vins accompagnent les spécialités culinaires faites avec les piments de Bierzo.

¤ La DO Cigales a été reconnue en 1991. Elle est situé au nord de Valladolid. Le vignoble s’étend sur 3000 ha sous un climat continental. Là encore, c’est un vignoble d’altitude sur sol caillouteux argilo-calcaire. La qualité des vins, notamment des clairets, comme dans les aires voisines de la Rioja, a conduit les négociants de Bordeaux à venir s’approvisionner ici lorsque le mildiou, l’oïdium et le phylloxéra ont détruit leurs vignobles. Les vins rouges sont produits avec 85 % de tinto del pais et  du grenache noir, alors que les vins rosés sont composés de 60 % de tint del pais et de 20 % de cépages blancs.

¤ la DO Ribera del Duero  ( Sardon de Duero ) a été reconnue en 1982. Aujourd’hui, cette région rivalise avec les plus réputées. Le vignoble s’étend sur 9000 ha et compte en principe 27 cépages différents, dont le plus important est le tinto del pais  (Tempranillo).

En blanc, on retiendra l’albillo. On ne peut évoquer la DO Ribera del Duero sans signaler deux des plus prestigieuses caves : Pesquera et Vega Sicilia.

¤ La DO Rueda s’étend sur 5000 ha et a été reconnue en 1980. Cinq types de vins sont produits. Ils sont principalement issus du cépage blanc verdejo qui est parfaitement adapté au climat frais de cette région :

  • Le Rueda Superior comporte 60 % de verdejo et peut titrer entre 12 et 14 % vol.
  • Le Rueda est élaboré avec un minimum de 95 % de verdejo
  • Le Palido Rueda est le produit traditionnel de Rueda. Ce vin de liqueur est élevé sous voile. Il vieillit pendant quatre ans, dont trois ans en fût de chêne.
  • Le Dorada Rueda est aussi un vin de liqueur élevé de la même façon que le précédent. Il est très populaire.
  • L’Espumoso Rueda est un vin effervescent de méthode traditionnelle, caractérisé par le cépage verdéjo qui est si bien adapté à cette aire viticole. On trouve aussi quelques excellents vins rouges dans la catégorie Vinos de la Terra.

 

LES DOMAINES QUE NOUS DECOUVRONS

Nous dégusterons les vins de trois domaines bien distincts ; un en Castilla y Leon et deux en Rioja. Ces propriétés ont un point commun, l’ambition de produire des vins de grande qualité, et de hisser très haut, la gloire des vins espagnols.

Abadia Retuerta est une renaissance ; son objectif n’en est pas moins que d’égaler, sinon de détrôner la mythique Vega Sicilia. Ljalba est un superbe domaine, qui allie traditions et modernité. Abel Mendoza est un viticulteur d’une quarantaine d’années, fou de vins. Un passionné comme les aiment les amateurs de vins.

 

DOMAINE ABADIA RETUERTA  ( Castilla y Leon . Duero )

Un vin de légende a été ressuscité autour de l’abbaye de Sainte Marie de Retuerta, à Sardon de Duero prés de Valladolid, sous la direction de Pascal Delbeck, l’un des œnologues les plus célèbres du monde . Le vaste projet est devenu réalité, il comprend maintenant 204 hectares de vignes est un chai ultra moderne.

Lorsque en 1988 ,l’ancienne compagnie Sandoz (actuellement Novartis) achetait une entreprise de semences espagnole, elle acquérait dans le lot, le Domaine de Retuerta, et quelques 800 ans d’histoire viticole.

Capturant l’attention des principales publications dédiées au vin dans le monde entier, de Decanter à The Wine Advocate, les vins d’Abadia Retuerta se sont imposés comme la nouveauté la plus marquante du marché du vin mondial en 1997 et 1998, avec la sortie du millésime 1996.

 

Emplacement et histoire .

Le domaine  de Sainte Marie de Retuerta a une surface totale de 700 hectares qui  sont occupés par les vignes, par une exploitation agricole et par des zones boisées ou de maquis. Une partie des vignes se trouve sur le terrain, presque plat qui descend sur le Duero, et l’autre partie se  trouve prés de la route d’Aranda, sur un terrain en pente, qui monte vers le plateau castillan, au sud de la vallée.

Prés du fleuve, les parties les plus anciennes de l’abbaye, et surtout l’église romane, datent du 12iéme siècle. Elle fut construite par le Comte Sancho Garcia, au sein d’un réseau de monastères ayant servi à enraciner la reconquête chrétienne contre les envahisseurs arabes.

L’importance des vignobles de Retuerta est soulignée par des documents du 17iéme siècle, qui indiquent que les vins vendus par les moines dominaient à l’époque le marché de Valladolid, la plus grande ville castillane.

Le Domaine renaît avec l’objectif de produire des vins différenciés, non seulement par leur vinification, mais surtout par les caractéristiques de terroir.

 

Les cuvées du Domaine.

Abadia Retuerta Primicia : Vin jeune non boisé, provient de terroirs sablonneux ;60% tempranillo, 20% cabernet sauvignon, 20% merlot.

Abadia Retuerta Rivola : Cuvée élaborée avec des raisins à maturité physiologique, provient de sols calcaires , sablonneux et graveleux. Bref passage en barriques.60% tempranillo, 40% cabernet sauvignon.

Abadia Retueta : Ce vin est le fruit d’une sélection de raisins sur 51 parcelles définies suivant leurs sols.

C’est le vin le plus représentatif du Domaine. 65% tempranillo, 35% cabernet sauvignon, 5% merlot.

Cuvée el Palomar : 50/50 tempranillo et cabernet sauvignon sur terrains respectivement de pentes calcaires et graves fines. Elevage en barriques bourguignonnes neuves .

Cuvée el Campanario :  Un pur tempranillo sur quatres terroirs distincts, sable, graves fines, argile et calcaire ; élevage en barriques.

Pago Valdebellon : 100% cabernet sauvignon sur un sol argilo-calcaire. 18 mois d’élevage en barriques.

Pago Negralada : 100% tempranillo sur un mélange de terres calcaires et de graves. 18 mois d’élevage en barriques.

 

 

 

BODEGAS VINA LJALBA  ( Rioja Alta )

Les premiers vignobles furent plantés en 1975 par Dionisio Ruiz Ljalba, non loin de Logrono. La cave fut construite en 1991.

Vina  Ljalba possède actuellement 70 hectares de vignobles situés aux abords de Logrono, et sur San Vicente de la Sonsierra et, dans la vallée du Najerilla. Ce vignoble a été planté sur d’anciennes gravières, ou des sols pauvres, sablonneux et peu profonds. Si on analyse la viticulture de qualité de la Rioja, on constate qu’elle se localise invariablement sur les terrains marginaux, inaptes à tout autre type de culture ; sur des terrains en pente, sur des sols peu profonds et peu fertiles ou la récolte n’est guère abondante, mais présente une qualité excellente.

Les vignes sont taillées de manière traditionnelle, en gobelet, avec un nombre élevé de ceps à l’hectare (3400), sans arrosage pendant le cycle végétatif.

La production à l’hectare est faible (moins de 4500 kg).Pour les soins du vignoble ; le domaine utilise des procédés écologiques : engrais naturel, labourage traditionnel, ni herbicides ,ni produits phytosanitaires de synthèse.

Quant aux variétés, ce sont celles qui sont traditionnellement utilisées en Rioja . ( Tempranillo, mais également, le graciano, ridavia…)

La cave est de conception ultra moderne, c’est souvent le cas en Espagne, pour les domaine dit de qualité. Ljalba possède des cuves en acier inoxydable thermorégulées,  pressoirs pneumatiques, dispositif de microfiltration, ainsi qu’un chai d’élevage souterrain.

L’élevage est fait dans des barriques de chêne américain.

 

Les cuvées de la bodega

Genoli :Vin blanc jeune ; cépage 100% viura.

Aloque : Vin rosé jeune,50/50 tempranillo, garnacha.

Livor : Vin rouge jeune,100% tempranillo, raisin éraflé et foulé.

Solferino : Vin rouge jeune 100% tempranillo ;fermentation du raisin entier et foulé aux pieds (fermentation carbonique).

Ljalba Graciano : Vin rouge jeune ; 100% graciano, premier vin 100% graciano dans l’histoire de la Rioja.

Murice : Vin rouge de crianza (élevage).Cépage 90% tempranillo, 5% graciano, 5% mazuela. Un an d’élevage en barrique et un an en bouteille.

Reserva : Vin rouge de reserva. 90% tempranillo et 10% graciano. Deux ans en barriques et deux ans en bouteille.

Reserva especial : Vin rouge de reserva ;50% graciano et 50% tempranillo.Deux ans en barriques et deux ans en bouteilles.

 

DOMAINE ABEL MENDOZA MONGE (Rioja Alta )

 

Ce petit domaine familial est situé à San Vicente de la Sonsierra ; en plein cœur de la Rioja Alta, à quelques kilomètres de Haro, la capitale régionale. Abel a repris en 1988, le domaine avec son épouse Maité. Cette dernière est l’œnologue du lieu, puisqu’elle en est diplômée. Ces deux passionnés de vins sont à la tête de 16 hectares de vignes, bichonnés à souhaits. Celles-ci  sont plantées sur une grande variété de terroirs, à des altitudes et orientations différentes.

Le village est ses vignes se trouvent sur de belles moraines glaciaires qui bordent l’Ebre ; la montagne est sculptée de terrasses, comme des plateaux de vignes offerts en offrande au soleil.

Abel a replanté, fait renaître de vieilles vignes, jadis laissée à l’abandon par ses ancêtres, car trop éloignées du village ou difficilement accessibles. Aujourd’hui, notre fougueux couple de viticulteurs bénéficie de sols de graves biens drainés sur les bords de l’Ebre; de sols plus sablonneux plus en amont et de terrasses argilo ferrocalcaires en altitude. Là, le thym, la marjolaine, et l’anis embaument l’air ambiant. Dans les vignes, les notions de vendanges vertes, bas rendements et enracinement profond font légions.

En cave, Maité et Abel se sont équipés de matériel performant , cuves inox thermorégulées, pressoir pneumatique…Ils importent leurs barriques de chêne de France (Allier).Celui-ci apporte davantage de finesse au Tempranillo. A ce sujet, nos viticulteurs bousculent le « Consejo Regulador » qui donne l’agrément aux vins de Rioja. En effet, la tradition voudrait que ceux-ci soient élevés majoritairement en fûts américains.

Ce petit domaine représente à coup sûr, le renouveau de la viticulture d’élite espagnole ; dommage qu’un monsieur Parker l’ait déjà en ligne de mire.

 

Les vins du Domaine

El blanco : Il s’agit d’une production confidentielle de 2000 bouteilles par récolte en 100% malvoisie, élevée en barriques françaises. C’est le caprice du viticulteur.

El joven Jarrate 97 : Vin issu de macération carbonique en 100% tempranillo (rouge).

El Jarrate crianza 95 : C’est l’enfant chéri de la maison. Il s’agit d’une sélection des plus vieilles vignes du domaine, sur des terroirs exceptionnels. Le vin est vinifié avec le plus grand soin et élevé en barriques de chêne de l’Allier. Un seul problème, la production est limitée à 7000 bouteilles par récolte.

 

Déposer un commentaire