Skip to main content
Alsace Trimbach
Dégustations

A la découverte des grands vins d’Alsace

A TRAVERS LE DOMAINE TRIMBACH

Caractérisés par leur fraîcheur innée, leur fruité délicat et leur bouquet subtil, les vins d'Alsace portent généralement le nom du cépage qui leur a donné naissance, contrairement aux traditions du reste du vignoble français.

1- Les cépages Alsaciens

Le chasselas

Vin léger, coulant, facile à boire, très net. Ce vin est  à déguster dans l'année. A boire avec la charcuterie alsacienne ou les plats régionaux rustiques. Ce cépage est en régression.

Le sylvaner

Vin sec, désaltérant, gouleyant, libérant un léger fruité. Arômes de fruits jeunes, légèrement floral. Ce vin a une belle vivacité au nez et en bouche. Il s'agit d'un vin idéal pour accompagner certaines entrées : tarte à l'oignon, charcuterie, truite fumée, perche…

Le pinot blanc et l'auxerrois

Ces 2 cépages voisins sont en progression constante. Ils sont peu exigeants et donnent d'excellents résultats dans tous les terroirs, quelle que soit leur situation. Ils produisent des vins toujours bien équilibrés, discrètement fruités et d'une agréable souplesse. Si le pinot blanc est cultivé en Alsace depuis le Moyen Age, l'auxerrois est d'introduction plus récente – et sans doute originaire de Lorraine. Il est de maturité plus précoce que le pinot blanc et présente une acidité moindre.

Le muscat

2 variétés de muscat ( muscat à petits grains - ou muscat d'Alsace – et muscat ottonel )  sont cultivées dans le vignoble alsacien et c'est généralement leur assemblage harmonieux qui donne le vin aux arômes les plus harmonieux et les plus persistants. Il est toujours vinifié en sec en Alsace, et son fruité  inimitable, allié à une grande légèreté, en fait un vin d'une extrême séduction. C'est le compagnon idéal des asperges.

Le riesling

Il est l'enfant chéri de l'Alsace. Le plus vif, le plus pointu des cépages, il personnifie le côté fruité et floral, avec une pointe d'arôme minéral. C'est le cépage qui supporte le moins la médiocrité. Il demande une parfaite exposition, le plus de chaleur possible. Il allie la finesse, la race, le caractère, l'élégance, avec la distinction, l'originalité, la profondeur. Vif, nerveux au premier abord, il est ensuite plus soutenu, mieux charpenté, gras et sec. Le riesling peut avoir 2 expressions différentes . En premier lieu le riesling où le cépage s'exprime à fond. Il est fruité, nerveux et sec sur les sols sablonneux, granitiques et schisteux. Il peut aussi apparaître d'une structure plus complexe, plus minérale, marquée par le terroir. Il s'agit alors de terrains calcaires, argilo-calcaires, marneux, qui donnent des vins plus riches, plus puissants, plus longs à  se faire. On y retrouve des arômes d'hydrocarbures, des arômes de truffes blanches. Cette complexité aromatique  est proportionnelle à la qualité du millésime, et se développe avec le vieillissement du vin.

Le tokay pinot gris

Ce cépage s’est considérablement développé lors de la dernière décennie. ses raisins gris bleuté à jus blanc, de maturité assez précoce, donnent un vin complet d’une rare opulence, capiteux dans les grandes années, et exprimant un caractère fumé parfois de sous-bois, tout à fait caractéristique. C’est le vin d’Alsace qui présente la plus forte concentration de couleur. Il est très fruité, expressif, puissant. C’est un vin charpenté, gras, rond, suave, persistant en bouche. Il s’accorde remarquablement bien avec le foie gras, les poissons, les écrevisses, le homard, les viandes blanches, la volaille… Le tokay pinot gris se prête admirablement bien à la surmaturation.

Le gewurztraminer

Le gewurztraminer est une sélection particulièrement aromatique d’un vieux cépage connu de tout temps en Alsace, le traminer rose. Ses raisins sont petits avec des grains serrés à peau rose-violet et à jus blanc. C’est le vin d’Alsace qui charme le plus vite. Il a une expression olfactive extraordinaire au niveau des arômes fruités ( coing, pamplemousse, litchi ), floraux ( acacia, rose ), épicés ( cannelle ). De couleur profonde, intense, il peut aller  jusqu’au doré après quelques années de vieillissement. Il a une structure puissante, grasse, ronde. Vendangé en surmaturation, le gewurztraminer « Vendanges Tardives » ou « Sélection de Grains Nobles » donne un vin moelleux à liquoreux, d’une grande richesse et d’une extraordinaire complexité aromatique.

Le pinot noir

Seul cépage rouge alsacien qui, il y a quelques années, était produit à 95% en rosé. Depuis une dizaine d’années, il est de plus en plus vinifié en rouge. Le pinot noir rouge, de cuvaison plus ou moins longue, vieilli ou non en pièces de chêne, est un vin corsé et parfaitement équilibré qui rencontre un succès grandissant.

2- A propos des Grands Crus

La stratégie d’amélioration qualitative poursuivie par les vignerons et le négoce a abouti à la reconnaissance de l’AOC Alsace Grand Cru en 1975. Un décret de 1992 réactualise les règles de production et  de commercialisation de l’AOC Alsace Grand Cru et désigne les 50 lieux-dits aptes à être classés dans cette appellation. Ces lieux-dits, qui portent des noms cadastraux très anciens, ont été strictement délimités en fonction de leurs usages, de leur homogénéité géologique, de leur exposition et de leur microclimat. Ils constituent du nord au sud du vignoble autant de terroirs privilégiés, réputés depuis toujours pour le caractère et la qualité spécifiques qu’ils impriment aux vins qui en proviennent. Cette typicité du terroir est sévèrement préservée par des règles particulières de production (degré minimum naturel, rendement maximum, étiquetage…) et notamment seuls peuvent y être plantés les 4 cépages alsaciens les plus renommés : riesling, gewurtztraminer, tokay pinot gris et muscat. Les vins d’appellation Alsace Grand Cru représentent environ 4% de l’ensemble des vins d’Alsace.

3- Les Vendanges Tardives et Sélections de Grains Nobles

Ces 2 mentions rares et prestigieuses, définies par décret en 1984, peuvent compléter les appellations Alsace et Alsace Grand Cru pour les cépages riesling, gewurtztraminer, tokay pinot gris et muscat, en année exceptionnelle et selon des critères très sévères :
  • degrés minima naturels particulièrement élevés
  • enrichissement interdit
  • vendanges après contrôle préalable des services officiels de l’INAO
  • dégustation d’agrément en bouteille 18 mois au moins après la vendange
  Dans les années où la maturité des raisins est très bonne et où les vendanges s’annoncent pour le mieux, compte tenu des conditions climatiques, les vignerons cueillent les grappes qui portent des grains mûrs, très mûrs et surmûris.   Pour les Vendanges Tardives, on cueillera la grappe dans son intégralité avec les   types de raisins. Ces raisins ont été laissés plus longtemps dans la vigne de façon à en concentrer le sucre et faire baisser l’acidité. Ces raisins plus mûrs, donc plus sucrés, peuvent donner un degré alcoolique plus élevé, ce qui permet de produire des vins plus ou moins moelleux.   Pour les Sélections de Grains Nobles, il s’agit du stade supérieur de mûrissement. Le vigneron s’intéresse toujours à la même grappe composée des  types de raisins, mais sélectionnera uniquement les grains surmûris. ces derniers sont atteints de pourriture noble provoqué par un champignon, Botrytis cinerea. On ne vinifiera que ces grains  renfermant une forte concentration de sucre. Ces dispositions, uniques en France, sont nées de la sensibilité et de la volonté des producteurs alsaciens. Ce sont des produits rares, valant un certain prix compte tenu de la prise de risques du producteur et du rendement limité. Ce sont des vins liés au seul vignoble alsacien et qui doivent rester des produits d’exception.
Vin N°

Pinot Blanc 1997

Maison Trimbach Ribeauvillé
Fiche de dégustation Pinot Blanc 1997
Vin N°

Riesling Réserve 1995

Maison Trimbach Ribeauvillé
Fiche de dégustation Riesling Réserve 1995
Vin N°

Riesling Cuvée Frédéric Emile 1995

Maison Trimbach Ribeauvillé
Fiche de dégustation Riesling Cuvée Frédéric Emile 1995
Vin N°

Riesling Cuvée Frédéric Emile Vendanges Tardives 1983

Maison Trimbach Ribeauvillé
Fiche de dégustation Riesling Cuvée Frédéric Emile Vendanges Tardives 1983
Vin N°

Tokay Pinot-gris Cuvée Réserve 1996

Maison Trimbach Ribeauvillé
Fiche de dégustation Tokay Pinot-gris Cuvée Réserve 1996
Vin N°

Tokay Pinot-gris Réserve personnelle 1996

Maison Trimbach Ribeauvillé
Fiche de dégustation Tokay Pinot-gris Réserve personnelle 1996
Vin N°

Tokay Pinot-gris Réserve personnelle 1983

Maison Trimbach Ribeauvillé
Fiche de dégustation Tokay Pinot-gris Réserve personnelle 1983
Vin N°

Gewurztraminer 1997

Maison Trimbach Ribeauvillé
Fiche de dégustation Gewurztraminer 1997
Vin N°

Gewurztraminer Seigneurs de Ribeaupierre 1993

Maison Trimbach Ribeauvillé
Fiche de dégustation Gewurztraminer Seigneurs de Ribeaupierre 1993
Vin N°

Riesling Cuvée Frédéric Emile S.G.N 1990

Maison Trimbach Ribeauvillé
Fiche de dégustation Riesling Cuvée Frédéric Emile S.G.N 1990

LE DOMAINE F.E. TRIMBACH

1- Historique et naissance des cuvées légendaires

Nichée au pied du coteau, là où se rejoignent les vignes du Geisberg et de l’Osterberg, la maison Trimbach, avec son amusante tour à colombages qui joue la vigie à l’entrée de la ville, fait partie intégrante du paysage ribeauvilléen.

Les Trimbach, selon la terminologie alsacienne, sont producteurs-négociants. En réalité, ils illustrent la tradition d’un négoce éclairé, classique dans ses méthodes, prudent dans ses évolutions, jouant son nom sur la qualité et la régularité d’une gamme personnelle de haut niveau.

Versant négoce, ils s’approvisionnent auprès de 150 fournisseurs de raisin, lesquels contribuent à l’essentiel du millions de bouteilles qui sortent chaque année de leurs caves. A souligner que 80 % des vins sont exportés, dont 25 % aux seuls Etats-Unis – ce qui place la maison, et de loin, comme le premier fournisseur du marché américain, avec un quart des vins d’Alsace qui y sont commercialisés.

Versant producteur, les Trimbach sont à la tête de 21 hectares en pleine propriété, répartis sur les communes de Ribeauvillé, Hunawihr, Bergheim et Rorschwihr. Sur 18 hectares en production, le riesling (7 hectares) et le gewurztraminer (5 hectares) dominent largement, suivis de l’auxerrois (2,5 ha), du pinot noir (1,5 ha), du pinot gris (1 ha), du sylvaner et du muscat (0,5 ha chacun). Les joyaux de la maison sont trois grands crus, dont les noms sont délaissés sur l’étiquette, au profit de noms de marque (et de clos dans le cas présent). Sur Ribeauvillé, c’est l’exigu Geisberg, dont les Trimbach possèdent 62 ares, plantés en vieilles vignes de riesling, qui ont dépassé leur cinquantième année. C’est également l’Osterberg, avec 3 hectares de vignes plus que trentenaires de riesling, gewurztraminer et pinot gris. Ces deux crus, en riesling, sont rassemblés dans la célèbre Cuvée Frédéric Emile, l’un des orgueils de la maison. Sur Hunawihr, c’est enfin le Rosacker, où les Trimbach dorlotent 1,40 ha de riesling, sur le célèbrissime Clos Sainte-Hune, dont ils détiennent le monopole. Ici comme là, les vignes sont travaillées un rang sur deux (un rang bêché l’hiver, puis griffé, l’autre désherbé), et les rendements du riesling sont maintenus de façon à ne pas excéder 50 hl/ha.

La cave, où règne Pierre Trimbach (oenologue diplômé de Dijon), est un labyrinthe souterrain, où se succèdent plusieurs générations de cuves, pour une capacité totale de 12.000 hectolitres : foudres en bois (dont un magnifique fût daté de 1717, toujours en service), cuves en ciment verré (équipées d’un système de contrôle des températures), cuves en inox. Les moûts, après le pressurage, sont centrifugés, puis, leur fermentation accomplie, les vins sont rapidement soutirés. Préfiltrés sur kieselguhr, ils sont filtrés sur plaques à la mise, qui intervient précocement, au plus tard en mai (vendanges tardives incluses). En revanche, ils peuvent ensuite mûrir longuement en bouteilles, les deux grandes caves de stockage permettant la garde de trois récoltes complètes. Un recoin obscur abrite une rare collection de vieux Alsaces, dont les spécimens les plus antiques remontent à 1834, un millésime de légendaire réputation.

Sérieux, équilibrés, lents à se délier, les vins de la maison Trimbach cultivent à la perfection le classicisme alsacien. Les cuvées de base sont nettes, droites, caractérisées : le Pinot blanc en fournit une bonne illustration (1990 au nez franc, souple, raisonnablement alcoolisé et plutôt athlétique pour le cépage). Les Trimbach sont néanmoins de grands spécialistes du Riesling : leurs deux cuvées de prestige sont là pour le prouver. Conjuguant les nuances argilo-calcaires et marneuses du Geisberg et de l’Osterberg, la Cuvée Frédéric Emile réside de l’assemblage des deux provenances, vinifiées par parcelles séparées. C’est un vin puissant, racé, qui développe avec le temps ce goût marqué d’hydrocarbure propre aux deux crus (1988 à la parure d’or vert, au nez encore végétal, à l’ossature fine mais discrètement enrobée ; en 1983 à la robe jaune-vert, à l’odeur de pétrole bien dégagée, homogène, riche et long, avec une délicate amertume et des notes miellées en arrière-bouche).

Sous son étiquette où pointe l’adorable clocher de l’église de Hunawihr – une étiquette inchangée depuis sa création, voilà quelque 70 ans -, le Clos Sainte-Hune est réellement un immense Riesling, altier, complexe, très intériorisé à ses débuts mais bâti pour les longues gardes patientes : 1988 au nez mesuré, à la bouche rigoureuse, vertébrée par un parfait équilibre alcool-acidité, ajoutant à sa fine amertume une note délicate d’angélique ; 1985 aux nuances terreuses assorties de touches florales, ample, robuste, en train de se fondre et de minéraliser ; admirable 1981 au nez subtilement pétrolé et fumé, plein, complet, soyeux, avec une pureté et une délicatesse dans l’équilibre qui en fait une sorte d’absolu du Riesling ; fastueux 1976, jaune d’or intense, au somptueux bouquet d’hydrocarbure et de fruits confits, dû à une importante botrytisation de la récolte, très ramassé et uni en bouche, en dépit de son opulence et de son énormité. Classe ravageuse que celle de ce vin si propice aux dégustations verticales, collectionné jalousement par quelques grands amateurs, et qui mérite sûrement sa réputation de meilleur Riesling d’Alsace.

Les Trimbach n’en sont pas moins attentifs au Gewurztraminer, aussi bien dans sa cuvée de prestige (Cuvée des Seigneurs de Ribeaupierre) qu’en vendanges tardives, où persiste cette recherche d’équilibre et de sobriété.

La cuvée des Seigneurs de Ribeaupierre doit son nom à la partie des vignes plantées sur les anciens domaines seigneuriaux. ½ hectare est planté sur le grand cru Osterberg (marno-calcaire) juste en dessous du Clos Saint-Vincent, le Relais et Château qui domine Ribeauvillé ; 1 hectare vient du Muhlforst, colline parallèle au Rosacker (argilo-marneux) à Hunawihr ; 1,5 hectares appartient au Trottacker et 1 hectare au Gruenspiel ; ces deux terroirs sont contigus mais à cheval sur deux communes : Ribeauvillé et Bergheim. Ce patchwork de terroirs assez lourds convient à merveille au cépage gewurztraminer. Le style Trimbach affine le gewurztraminer en lui rendant une noblesse peu fréquente.

2- Les terroirs cultivés par le domaine

Grand Cru Geisberg – Commune de Ribeauvillé

Sur le ban de Ribeauvillé, limité au Sud par la ville, le lieu-dit Geisberg expose, de façon très homogène, son coteau au Sud. Sa forte pente rend nécessaire la culture en terrasse à une altitude de 250 à 350 m, bénéficiant ainsi d’un excellent ensoleillement.

Des cépages privilégiés

Les 8,53 ha de ce lieu-dit sont la terre d’élection du cépage Riesling.

Des qualités typiques

Vin de garde, le Riesling Alsace Grand Cru Geisberg développe au fil du temps, un corps puissant, une grande finesse d’arôme, et ce célèbre « goût de vieux Riesling » si original et très recherché.

Grand Cru Osterberg – Commune de Ribeauvillé

Sur le plan de Ribeauvillé, limité au Sud par le chemin « Osterbergweg », à l’Ouest par le Grand Cru Geisberg, l’Osterberg expose ses coteaux à l’Est – Sud-Est sur 24,60 ha. A une altitude de 250 à 350 m sur des pentes moyennes à fortes, il profite d’un excellent ensoleillement.

Des cépages privilégiés

L’Osterberg est la terre d’élection du Riesling, du Gewurztraminer et du Tokay Pinot Gris.

De mémoire de connaisseur…

Terroir réputé, l’Osterberg est cité dans des documents du Moyen Age. Les Seigneurs de Ribeaupierre y possédaient leurs vignes.

Des qualités typiques

Vin de grande garde, le Riesling développe un corps puissant, une grande finesse d’arôme et le fameux goût de « vieux Riesling ».

Les Gewurztraminer et Tokay Pinot Gris sont riches et puissants avec beaucoup d’élégance et de finesse. Ils sont également de longue garde.

Grand Cru Rosacker – Commune de Hunawihr

Le Rosacker s’étend au Nord de Hunawihr, petit village campé entre Ribeauvillé et Riquewihr, à une altitude de 260 à 330 m.

Exposé Est – Sud-Est, les sols offrent une texture lourde, aérée cependant par quelques éboulis siliceux de grès vosgien.

Des cépages privilégiés

Les 26,18 ha du lieu-dit Rosacker accueillent avec bonheur le Riesling (50 %) et le Gewurztraminer (30 %).

De mémoire de connaisseur…

Le Rosacker devrait son nom à l’églantier (rosier sauvage), alors probablement abondant en bordure des vignes.

Une redevance sur son vin est mentionnée pour la première fois en 1483 et un bourgeois de Ribeauvillé y possédait ses propres vignes dès 1497.

Des qualités typiques

Jeune, le Rieslling Alsace Grand Cru Rosacker offre des arômes pointus, d’un poivré caractéristique, qui s’arrondissent en vieillissant, dévoilant des saveurs plus minérales, propres aux terrains marno-calcaires. Le Rosacker abrite le fameux Clos Sainte-Hune du domaine Trimbach.

Les vins de « Réserve« 

Ils sont issus d’une sélection de raisins plus riches de la région de Ribeauvillé, la qualité « Réserve » engendre un vin plus corsé, plus complet tout en fruit et en finesse et de plus longue garde.

Les vins de « Réserve Personnelle« 

Dans les années exceptionnelles, une sélection des meilleures parcelles permet de produire un vin d’une plus grande maturité et d’une richesse opulente qui connaît alors un long développement et une grande garde.

Les vins ont tous été dégustés à l’aveugle et dans les meilleures conditions possibles, un membre de club (qui animera la dégustation) reçoit des informations quant à la préparation des vins, température de service, carafage, ouverture…

  • Vins dégustés au domaine

Déposer un commentaire